Moscou en pratique

Comment y aller ?

En avion. A noter que Moscou compte quatre aéroports qui sont chacun à des distances plus ou moins éloignée du centre de Moscou. Je ne me souviens plus du nom de l’aéroport mais on était à près de deux heures de route du centre de Moscou.

Quelle période ?

Tout dépend ce que vous aimez comme climat. Je conseillerai quand même l’été car l’hiver, il peut y faire très froid. J’ai été en avril et même s’il y avait encore de la neige par endroit, les températures étaient positives. Cela peut donc aussi être une bonne période si vous voulez éviter les chaleurs de l’été.

Visa : C’est là que débute votre départ. Et c’est la phase la plus importante. Le visa doit être obtenu avant le départ et il n’est donné que pour le nombre de jours précis que vous restez sur place. Vous devez avoir une série de documents comme une preuve de vos billets d’avion mais également une preuve de l’hôtel qui vous hébergera. J’avais réservé l’hôtel sur booking et ils sont rodés. J’ai fait la demande dans l’heure, j’avais le document nécessaire pour la demande de Visa. D’autres documents sont également nécessaires comme la preuve de vos revenus. En Belgique, il faut se rendre dans un centre de visa agréé dont vous trouverez toutes les informations ICI. Je vous conseille de vous y prendre à l’avance car l’obtention du visa peut prendre plusieurs semaines. On ne décide donc pas d’aller en Russie sur un coup de tête en last minute. A l’arrivée en Russie, cela peut prendre beaucoup de temps pour passer les contrôles de l’immigration. Cela nous a pris près de deux heures entre le moment où on est sorti de l’avion et le moment où on est sorti de l’aéroport. C’est toujours bon à savoir.

Monnaie : Rouble

Mode de paiement : Je vous conseille de retirer de l’argent au distributeur ou dans un bureau de change. La carte bancaire n’est pas acceptée partout.

Internet : Le wifi est assez bien répandu dans les hôtels.

Électricité : Le voltage est différent. Il est légèrement plus bas en Russie mais tous vos appareils électriques sont compatibles.

Sécurité :  Aucun problème si vous faites attention, comme partout, à ne pas vous promener avec votre portefeuille qui sort de votre sac à main.

Langue : J’ai été assez surprise de constater que les Russes ne parlent pas anglais ou très mal. Même dans des endroits touristiques ou dans les restaurants. Près de l’hôtel, il y avait un chouette restaurant. Une seule serveuse parlait un peu anglais. Les autres serveurs ne connaissaient même pas quelques notions de base.

Laisser un commentaire