Istanbul en pratique

Comment y aller ?

En avion. Il y a plusieurs vols par semaine entre Istanbul et Bruxelles. J’utilise de plus en plus le comparateur Skyscanner afin de connaître les meilleures offres.

Quelle période ?

Comme pour tous les city-trips, j’ai envie de répondre toute l’année. J’y suis allée début novembre 2018. Et le temps était encore vraiment correct. J’étais en pull presque tout le séjour. A noter qu’en période de ramadan, les horaires de visites sont écourtés et certains établissements sont fermés.

Combien de temps ?

Cela dépend de ce que chacun a envie de voir et de faire. Mais pour avoir un bon aperçu de la ville, 3 ou 4 jours sont l’idéal.

Visa : les touristes belges sont exemptés de visa si le séjour dure moins de 90 jours. Toutefois, j’ai le souvenir qu’à l’aéroport, un gars à la douane, a réclamé qu’on paie pour un document. Et c’est le genre de personne avec qui vous ne voulez pas et vous ne pouvez pas discuter. Le hic, c’est qu’il fallait payer le document uniquement en cash et en euro. On a du faire les fonds du sac pour trouver la somme exigée. On a ensuite reçu un document sur une feuille volante. Bref, je pense qu’on s’est arnaquer…Mais nous n’avons pas eu le choix.

Monnaie : Lire turque

Mode de paiement : Il est facile de trouver des distributeurs et la carte est acceptée pratiquement partout dans les lieux touristiques.

Internet : Les hôtels et les restaurants ont, pour la plupart, le wifi gratuit.

Électricité : Vous n’avez pas besoin d’adaptateur.

Sécurité : Aucun problème si vous faites attention, comme partout, à ne pas vous promener avec votre portefeuille qui sort de votre sac. Je m’attendais à  être accostée par des vendeurs à la sauvette mais heureusement, cela ne fut pas le cas. Même dans le Grand Bazar, on nous a laissé tranquille.

Transport en commun : J’ai eu l’occasion de tester le tram et je peux vous dire que cela fonctionne assez bien. Pour le reste, je n’ai pas eu l’occasion de tester.

Laisser un commentaire