Un long week-end à Istanbul entre l’Europe et l’Asie

Retour sur un city-trip à Istanbul que j’ai effectué en novembre 2018. Et j’en garde d’excellents souvenirs. C’est avec joie que je me suis replongée dans ce voyage pour vous raconter mes meilleurs souvenirs.

Début novembre, il n’y avait vraiment pas beaucoup de touristes. C’était donc assez agréable de pouvoir visiter les lieux touristiques sans devoir faire de longues files. Et niveau météo, il faisait relativement doux. Pas besoin de bonnet, d’écharpe ou de veste. Par contre, il faisait un peu frais pour se promener en t-shirt. Voilà pour le point météo.

Nous avions déniché sur booking un petit hôtel dans le centre historique d’Istanbul. La rue n’était pas très jolie mais en moins de 5 minutes à pied nous étions sur l’esplanade touristique où l’on retrouve tous les principaux monuments d’Istanbul à savoir la Mosquée bleue, Sainte-Sophie, le palais Topkapi ou encore la citerne-basilique. C’était donc assez pratique.

Nous avons commencé notre visite d’Istanbul par le palais Topkapi. Une visite interessante dans les différents jardins et bâtiments de ce palais qui a été occupé par les sultans ottomans. Les jardins donnent une agréable vue sur la ville d’Istanbul.

En 2018, Sainte-Sophie était à l’époque un musée. Après avoir été la plus grande église du monde, la Basilique Saint-Sophie a ensuite été transformée en mosquée. Avant d’être transformée en musée pendant plus de 100 ans. Mais depuis l’été 2020, Sainte-Sophie est à nouveau une mosquée. De ce fait, je ne sais pas s’il est encore possible de la visiter de l’intérieur.

En face, la mosquée bleue se visite. Il est demandé aux visiteurs de porter un pantalon ou une jupe longue et de ne pas avoir les épaules dénudées. Les femmes doivent également porter un voile sur la tête. A l’entrée de la mosquée, il faut aussi retirer ses chaussures. La visite aurait pu être magnifique mais la salle principale était en chantier pour rénovation.

Envie de fraicheur, la visite de la citerne-basilique vous emmènera dans les sous-sols d’Istanbul, dans les profondeurs d’une citerne byzantine. Un spectacle impressionnant que je recommande. Attention, au sol qui peut être glissant.

Envie de ramener un souvenir ? Le Grand Bazar vous permettra de trouver tout ce dont vous avez besoin.

Autre activité à faire lors d’un séjour à Istanbul, c’est une croisière sur le Bosphore. Cela dure environ 2 heures et donne un autre regard sur la ville. Le détroit du Bosphore relie la mer de Marmara à la mer Noire. Il sépare également Istanbul à deux. Le Bosphore est également la séparation entre l’Europe et l’Asie.

J’ai principalement visité la partie européenne d’Istanbul qui est divisé en deux par un estuaire appelé Corne d’or. De l’autre côté du pont Galata, il y a la tour de Galata. Dans ce quartier, vous trouverez de nombreuses petites boutiques d’artisan. Là aussi, vous trouverez de quoi ramener des souvenirs.

Sur l’Istiklal Caddesi, vous trouverez tous les magasins de toutes les marques dernier cri ainsi que des bars et des restaurants. L’avenue est piétonne mais de mémoire, le tram y passe.

Laisser un commentaire