Dubai en pratique

Comment y aller ?

En avion. Emirates Airlines propose de nombreuses connexions depuis Bruxelles et les aéroports européens. Et je dois dire qu’Emirates est, pour moi, la meilleure compagnie aérienne au monde. Le confort est là ainsi que le service. Pour Dubai, j’avais réservé mes billets pour partir en février 2021. Comme la Belgique avait fermé ses frontières, j’ai postposé mes billets pour novembre 2021. Je n’ai jamais eu un service clientèle aussi sympa dans un call center. Et j’ai pu changer mes billets sans frais.  

Quelle période ?

L’idéal est de partir en hiver quand il ne fait pas trop chaud dans le désert. Entre novembre et fin avril. Je suis partie tout début novembre et il faisait encore fort chaud. (35e degrés). J’ai parlé, sur place, avec des Français qui venaient pour la troisième fois. Ils m’ont dit qu’en février les températures étaient beaucoup plus respirables.

Visa : Pour les Belges, un visa tourisme est nécessaire mais vous l’obtenez à l’aéroport. Et honnêtement, je n’ai rien du remplir comme formalité pour avoir mon cachet.

Monnaie : Dirham des Emirats arabes unis

Mode de paiement : Pratiquement tous les paiements se font par carte bancaire.

Internet : Les hôtels proposent pratiquement tous du wifi gratuit ainsi que les centres commerciaux et les restaurants.

Électricité : Ce sont des prises comme en Angleterre à trois broches carrées. Un adaptateur est donc nécessaire.

Sécurité : Avant de partir, certaines personnes m’ont demandé si je n’avais pas peur de partir à Dubai en tant que femme seule. Et je peux vous dire que je n’ai eu aucun problème. Il y a énormément d’expatriés à Dubai et vous pouvez vous habiller comme vous le souhaitez. Et je n’ai pas eu de réflexion ou de remarque désobligeante. A noter que les restaurants qui servent de l’alcool sont principalement les restaurants des hôtels.

Transports en commun : Il existe un métro à Dubai mais je ne l’ai pas utilisé. Cette ville est faite pour l’usage de la voiture. Les simples routes chez nous sont des autoroutes à Dubai. J’ai donc principalement utilisé Uber ou les taxis pour me déplacer d’un point A à un point B. Il n’y a pas vraiment de trottoirs et les distances sont grandes entre les différents points d’intérêts. Dubai n’est pas une ville qui se visite à pied.

Laisser un commentaire