10 jours à la découverte de la Guadeloupe

Le 27 février 2021, la Belgique était en plein confinement, les frontières fermées. Et je me suis dit : « l’année prochaine, tu vas avoir 35 ans. Hors de question que tu passes ton anniversaire en Belgique sous la pluie ». C’est comme ça qu’est venue l’idée d’aller en Guadeloupe en février 2022.

La Guadeloupe est un archipel. L’île principale à la forme d’un papillon avec la capitale, Pointe-à-Pitre, qui fait le lien entre Basse Terre et Grande Terre. Les autres îles sont notamment Marie Galante, les Saintes, la Désirade,… Je vous retrace ici les principales choses à voir et à faire en Guadeloupe et que j’ai l’occasion d’expérimenter. C’est donc une liste non-exhaustive.

Grande Terre

La première partie de mon séjour s’est déroulée sur Grande Terre. Plus touristique, cette partie de la Guadeloupe est réputée pour ses belles plages de sable fin. J’ai opté pour Sainte-Anne qui était assez central afin de pouvoir circuler au mieux sur l’île.

Commençons par la Pointe des Chateaux située au Sud-Est de la Guadeloupe. Depuis le parking, une petite randonnée permet de rejoindre le sommet d’une falaise afin d’avoir une vue magnifique sur la péninsule d’un côté et la Désirade de l’autre. Le chemin est assez facile d’accès mais il y a des marches. Les paysages m’ont fait un peu penser à la Bretagne.

Sur le parking, plusieurs vendeurs vous vendent des boissons, des sorbets coco,…

Sur la route entre Saint-François et la Pointe des Châteaux, il y a quelques spots sympas dont notamment « La Douche ». Ce spot est devenu célèbre grâce à Instagram et est maintenant repris dans les guides de voyages. Il s’agit de piscines naturelles où les vagues viennent vous « doucher » littéralement.  Pour repérer le spot, fiez-vous aux nombreuses voitures garées sur le bord de la route.

Les nombreuses plages de Grande Terre sont son point fort. Lors de mon séjour, j’ai eu l’occasion d’en voir quelques-unes comme celle des Raisons Clairs, la plage du Club Med ou encore la plage du Bois Jolan. Je vous en parle plus en détails dans un autre article.

A Saint-François, l’animation se concentre autour de la marina avec de nombreux restaurants, des boutiques ainsi que les agences de voyage pour des excursions sur les autres îles de l’archipel.

Autre curiosité sur Grande Terre concerne la porte d’Enfer qui est une belle petite anse avec une plage bordée de falaise. Le lieu est très beau même si les sargasses le gâchent un peu. Il s’agit d’une sorte d’algue très présente en Guadeloupe.

Sur la route qui vous mène de la Porte d’Enfer à la Pointe de la Grande Vigie à l’extrémité Nord-Est, il y a plusieurs points de vue où c’est possible de s’arrêter pour de chouettes clichés.

Si la Pointe des Châteaux m’a fait penser à la Bretagne, la Pointe de la Grande Vigie me fait penser à Etretat. Pour cette petite randonnée, je vous conseille d’avoir des chaussures fermées car le chemin n’est pas en très bon état mais le panorama est magnifique.

Plus en intérieur des terres, le cimetière de Morne-à-l’eau vaut le détour. En Guadeloupe, les tombes ressemblent à des petites maisonnettes recouvertes de carreaux de faïence. Le lieu est très photogénique. Mais il ne faut pas oublier de respecter la quiétude de l’endroit.

Suite à un problème de crevaison, j’ai dû zapper une partie de mon programme initial pour trouver un endroit où réparer le pneu. Mais la plupart des guides recommandent aussi Le Gosier et Sainte-Anne.

Pointe-à-Pitre

J’avoue que j’ai un peu zappé la visite de Pointe-à-Pitre. Par contre, j’ai pris le temps de visiter le Mémorial ACTe, un musée sur l’esclavagisme dans les Antilles. La visite vaut vraiment la peine. La scénographie est très réussie. Par contre, à cause du Covid, le nombre de personnes à l’intérieur du musée était assez réduit. Cela a occasionnée de nombreuses files à l’entrée. Il est vrai que j’ai été au musée, le seul jour de pluie du séjour. Je n’étais pas la seule à avoir eu cette idée. Après ou avant la visite, une passerelle permet de rejoindre un point de vue assez sympa sur le port.

Basse Terre

Avec davantage de végétation, le fameux volcan de la Soufrière occupe une bonne partie de Basse Terre.

Ma première découverte sur Basse Terre a été l’allée Dumanoir. Très photogéniques, cette allée compte de nombreux palmiers de part et d’autre. Cela rend l’allée très photogénique. Avant, il s’agissait de la route principale mais maintenant celle-ci a été déviée.

Au pied du volcan de la Souffrière, les chutes de Carbet sont à noter sur votre liste de choses à découvrir en Guadeloupe. Le sentier de randonnée pour la première et la deuxième chute part du même endroit. La deuxième chute est facile d’accès via un sentier aménagé. Il y a de nombreuses marches à descendre pour y aller et à monter sur le retour. En 20 à 30 minutes, vous pouvez rejoindre la deuxième chute. Par contre, le sentier est plus technique pour rejoindre la première chute. Les panneaux indiquaient 1h30 à 2h de marche. Je me suis contentée de la deuxième chute qui était déjà très belle à voir. L’accès au site coûte 5 euros.

Autre curiosité en Basse Terre, la route de la Traversée qui traverse Basse Terre d’Est en Ouest.  Cette route traverse le parc national de la Guadeloupe. Plusieurs arrêts sur cette route sont possibles. J’ai été déçue par la cascade aux Ecrevisses. Il y avait beaucoup trop de monde. Et pour la maison de la Forêt, les deux petits parkings étaient complets lors de mon passage. Et il n’y avait pas de possibilité de se garer au bord de la route.

Par contre, le jardin botanique de Deshaies est une belle surprise pour moi. Je l’ai ajouté à mon itinéraire après que plusieurs personnes me l’aient recommandé. Bien aménagé, il est très agréable de s’y promener à la découverte des nombreuses espèces tropicales. Il y a également des poissons, des oiseaux ainsi que des flamants roses.

Pour mon dernier jour, j’avais un peu de temps à tuer avant de rejoindre Pointe-à-Pitre. J’en ai profité pour visiter la Maison de la Banane. La visite est très sympa et ludique avec un petit film comme préambule, un espace de visite ainsi qu’une petite balade parmi les différentes plantes de bananiers… Sans oublier une dégustation de bananes. Je ne me rendais pas compte qu’il y avait autant de variétés. L’entrée coûte 8 euros.

Marie Galante

Lors d’une journée, j’ai profité de l’île de Marie Galante. J’ai longtemps hésité entre l’option d’y aller par moi-même avec un ferry et de louer une voiture sur place. Ou l’option de prendre un tour organisé. J’ai finalement opté pour la deuxième option par facilité. C’est avec l’agence Paradoxe Croisière que je me suis rendue à Marie Galante. Et je les recommande car l’équipage est vraiment au top.

Vous embarquez à saint-François vers 7h du matin sur un Catamaran sur lequel vous naviguez pendant plus de deux heures. A bord, des boissons sont servies à volonté. La traversée est assez paisible. Et si vous avez le mal de mer, l’équipage est là pour vous aider.

Arrivée à Marie Galante, un guide/chauffeur de bus vous attend. Et c’est déjà toute une aventure. Notre guide n’a pas hésité à s’arrêter au milieu de la route pour nous montrer quelques pas de danses. Il sait mettre l’ambiance. Au programme, visite d’une distillerie de rhum et d’un éco-musée, l’habitation de Roussel-Trianon. C’est une ancienne sucrière et l’un des premiers lieux où l’esclavagisme a été aboli.

Retour à bord pour un délicieux repas avant de s’arrêter au large d’une belle plage pour une heure de temps libre où vous pouvez vous baigner ou rester à bord pour faire la sieste. Enfin, le bateau retourne vers Saint-François pour 17h.

Une chouette excursion et une très belle journée.

Les Saintes

Gros coup de cœur lors de mon séjour en Guadeloupe. J’ai passé une journée sur Terre-de-Haut dans l’archipel des Saintes. Pour y accéder, j’ai pris un bateau depuis Trois Rivières avec CTM Deher. Il y a plusieurs liaisons par jour. Et j’avais pris les billets à l’avance. Et je vous conseille de faire de même.

Sur Terre-de-Haut, j’ai loué une petite voiturette de golf. Les voitures sont interdites. J’avais réservé avant mon arrivée chez Aqua-Blue. Un vélo ou une voiturette est plus pratique pour découvrir l’étendue de l’île. Terre-de-Haut est souvent considéré comme un Saint-Tropez miniature. Dans le petit bourg, vous trouverez de bons petits restos, des petites boutiques toutes mignonnes et les nombreux loueurs de voiturettes et de vélos.

Ensuite, cap sur le Fort Napoléon qui abrite un musée et un jardin botanique. Le lieu permet aussi d’avoir une magnifique vue sur la baie des Saintes. Je vous conseille d’aller le matin afin de bénéficier d’une meilleure luminosité pour les photos.

Terre-de-Haut compte de nombreuses plages comme celle du Pain de Sucre qui est la plus célèbre. Pour ma part, j’ai opté pour la plage de Pompierre ainsi que pour celle de la Grande Anse.

En une journée, vous avez le temps de faire le tour de l’île.

Laisser un commentaire