Tromso, la parisienne du Nord

Il y a des voyages que vous organisez des mois à l’avance. Et puis, il y a des voyages que vous décidez sur un coup de tête et que vous préparez en quelques jours seulement. Mon périple à Tromso, au Nord de la Norvège, fait partie de cette deuxième catégorie.

Au départ, un SMS d’une amie me disant « Et si on allait à Cuba fin mars ? ». Cela s’est terminé en un city-trip de quelques jours à Tromso fin février, deux semaines à peine avant le début du confinement lié au coronavirus. Ne cherchez pas le lien entre Cuba et Tromso, il n’y en a pas… 😉

Tromso est une petite ville située dans le Nord de la Norvège, au de-là du cercle polaire arctique et surnommée, la Paris du Nord. En hiver, elle fait partie des destinations favorites pour apercevoir les fameuses aurores boréales. Et autant casser le mythe tout de suite… La couleur verte des aurores boréales ne se voit que très très très très rarement à l’œil nu. Ce sont les lentilles des appareils photos qui permettent d’obtenir ces couleurs magnifiques.

Tromso dispose d’un petit centre avec une rue commerçante où sont concentrés les principaux commerces de la ville. De l’autre côté du pont, vous pouvez visiter la cathédrale Arctique de Tromso à l’architecture particulière qui fait penser, un peu, à l’Opéra House de Sydney, en Australie. Un téléphérique permet également d’accéder à un magnifique point de vue sur la ville. Une ville qui est entourée d’eau.

Tromso est le point de départ pour de nombreuses activités dans le Nord… et elles ont toutes un certain coût. La Norvège, en générale, et Tromso, en particulier, n’est pas un pays bon marché pour le tourisme. C’est bien d’en avoir conscience avant de réserver.

Lors de notre séjour de trois jours complets sur place, nous avons opté pour des activités organisées. Nous n’avons pas osé louer de voitures de peur de rouler sur des routes enneigées et verglacées.

Le premier jour, nous avons choisi un roadtrip dans les fjords dans la région de Troms avec Northern Soul Adventures. Nous étions  un groupe de 7 personnes dans un mini-van avec une chouette guide qui nous a fait découvrir sa région. Le road trip a compté de nombreux arrêts ainsi qu’un lunch. A chaque arrêt, nous avons pu découvrir des vues magnifiques qui m’ont fait tomber complètement amoureuse de cette région.

Le deuxième jour, la météo n’était pas au rendez-vous, nous avons donc un peu flâné dans Tromso mais sans plus. Si vous vous aventurez dans le grand nord en hiver, il faut tenir compte de ce paramètre. Il peut parfois neiger pendant une journée entière et rendre la visibilité très approximative. Le conseil est donc de prévoir un planning pas trop chargé afin de pouvoir s’adapter aux conditions climatiques.

Le troisième jour, le soleil était au rendez-vous. Niveau météo, c’était la plus belle journée de notre voyage.  Nous avons débuté la journée avec une excursion avec les huskies.  Le rendez-vous est donné devant l’hôtel Radisson d’où partent les principales excursions. Une fois sur place, le centre vous équipe des tenues et chaussures adéquates pour affronter le froid. (Il fait vraiment froid). Vous pouvez soit conduire vous-même le traineau ou choisir d’avoir un guide. Nous avons opté pour la deuxième option.

C’était une activité vraiment « challenging » pour moi. Je dois avouer que j’ai une peur bleue des chiens… et d’un peu près tous les animaux. Mais malgré ma peur, j’ai vraiment adoré cette activité. La balade en chiens de traineaux est juste sublime. Les paysages sont magnifiques. L’expérience est juste ouf car ce n’est pas quelque chose qui existe en Belgique.  Après le tour, il est possible de faire des papouilles aux chiens… J’ai passé mon tour… Mais la personne, qui m’a accompagné, a adoré et était prête à adopter un des chiens. Le centre propose des chiens à l’adoption une fois qu’ils sont devenus trop âgés pour continuer de tirer les traineaux. L’activité prévoit également un repas chaud autour du feu.

Et vous, avez-vous déjà été à Tromso ?

Retrouvez mes autres articles sur la Norvège avec la chasse aux aurores boréales, mes bonnes adresses et mon guide pratique.

Laisser un commentaire