A la chasse aux Aurores Boréales à Tromso

Dans cet article, je jure de dire toute la vérité et rien que la vérité sur les Aurores Boréales. Avant de partir à Tromso, j’avais déjà vu de nombreuses photos d’Aurores Boréales où le ciel est tout vert. Mais je ne m’étais pas beaucoup renseignée sur le phénomène. Je pensais donc, bien naïvement, qu’on voyait les aurores boréales dans le ciel comme on les voie sur les photos. Désolée de casser le mythe, mais ce genre de choses n’arrive que très, trop, rarement. Pour cela, l’Aurore Boréale doit avoir une intensité maximale. Et c’est mieux de le savoir afin d’éviter les grosses déceptions sur place.

Et je vais donc vous dire ce qu’on voit la plupart du temps… C’est un peu comme si on voit des nuages, lumineux, mais blanc /rose danser dans le ciel. On ne voit rien de vert. Par contre, les lentilles des appareils photos (les reflexes) arrivent à capter la couleur verte même quand l’Aurore Boréale est de faible intensité. Ne tentez pas avec le smartphone, cela ne fonctionne pas.

Je suis partie en chasse des aurores boréales à deux reprises lors de mon séjour à Tromso. Pour voir des aurores boréales, il faut qu’il fasse nuit, que le ciel soit dégagé et être éloigné de la pollution lumineuse des villes.

Première expérience

La première tentative était avec la compagnie Northern Soul Adventures. La journée, j’avais déjà fait un chouette tour dans les fjords avec cette compagnie. Le guide est venu nous chercher à l’hôtel. Nous étions un groupe de sept. Nous avons roulé presque une heure avant de se poser en bord de route dans la neige. Le guide a installé un feu de camp et nous avons mangé un repas en attente des aurores boréales. Alors que son collègue, avec qui il était en contact, semblait parcourir la région à la recherche des aurores boréales, nous sommes restés là un long moment, trop long moment à l’entendre tergiverser sur l’intérêt ou non de bouger. Quand il s’est mis à neiger, et que donc cela montrait bien que le ciel n’était pas dégagé, nous l’avons un peu houspillé afin de trouver un autre spot. Nous avons rejoint son collègue. En sortant de la voiture, nous avons vu brièvement entre deux nuages un reflet un peu plus lumineux que les autres nuages. Cette fois, c’était le guide qui était en speed. Il nous a vite fait posé, à tour de rôle, avec l’aurore boréale en fond avant qu’elle ne disparaisse. Sa mission était remplie. Il nous a ramené à l’hôtel.

Je dois avouer que sur le coup, j’ai été très déçue de l’expérience. Je n’avais rien vu de vert dans le ciel. Et je n’avais pas le sentiment que le guide avait tout fait pour nous mettre dans de bonnes conditions. Pour être 100% honnête avec vous, on s’est plaint auprès de la compagnie qui a proposé de nous rembourser l’activité et a présenté ses excuses. Donc je ne pense pas du tout que la compagnie soit à blâmer. Elle a d’ailleurs de bonnes critiques sur le net. Mais le guide était probablement pas le bon.

Deuxième expérience

Deux jours plus tard, j’ai retenté l’expérience avec une autre compagnie. C’était Artic Breeze. Nous étions plus nombreux, deux mini-bus de 15 personnes chacun. Mais l’activité était moins cher aussi. Le guide nous a directement prévenu sur ce qui nous attendait sans chercher à enjoliver l’expérience. Pas de feu de camp et pas de repas au coin du feu, mais nous avons circuler une bonne partie de la soirée, à la chasse aux aurores boréales.

Nous nous sommes finalement posé à plus de 2h de route de Tromso à la frontière Finlandaise. Et là, le spectacle est arrivé. Pas de vert dans le ciel, mais malgré tout, on distinguait bien les aurores boréales à l’œil nu. On a pu profiter du spectacle pendant au moins 45 minutes, en multipliant les séances photos entrecoupées d’un chocolat chaud pour nous réchauffer. Il faisait moins 20 degrés à ce moment-là. Mais le spectacle en valait la peine. Le guide a aidé chaque personne à réaliser les bons réglages sur les appareils photos. Il a également fourni des combinaisons afin de supporter le froid.

Et je dois dire que ma déception du premier soir s’est envolée comme par magie quand j’ai vu ce spectacle. C’était juste magnifique, incroyable, magique…

Comme un soir n’est pas l’autre. Une expérience n’est pas l’autre. Le tout est de persévérer.

Retrouvez mes autres articles sur la Norvège avec la découverte de Tromso, mes bonnes adresses et mon guide pratique.

Laisser un commentaire