Tromso en pratique

Envie d’aller à Tromso ? Voici toutes les informations pratiques utiles à la préparation de voyage voyage dans le nord de la Norvège.

Comment y aller ?

Tromso dispose d’un aéroport. Ce dernier a plusieurs liaisons par jour avec Oslo et les autres capitales des pays scandinaves (Suède et Danemark.) Je suis passée par la compagnie SAS (Scandinavian Airlines). Depuis Bruxelles, j’ai fait un stop à Oslo à l’aller et un stop à Copenhague au retour. Ce sont des stops de deux heures environ. Devant l’aéroport de Tromso, un bus assure la liaison avec le centre de Tromso et les principaux hôtels de la ville. Je ne me souviens plus trop du prix mais c’était un prix tout à faire correct.

Quelle période ?

Tout dépend de ce que vous voulez faire. Si vous souhaitez partir en été, la meilleure période est de la mi-juin (soleil de minuit) à la mi-août. Si comme moi, vous souhaitez aller en hiver pour y voir les aurores boréales, la meilleure période est de décembre à mi-mars. A partir de mars, il devient de plus en plus difficile de voir des aurores boréales. En décembre, les jours sont très courts, voir inexistants. Pour ma part, j’ai été fin février et nous avons quand même pu voir des aurores boréales tout en ayant des heures de luminosités en journée. C’est un bon compromis.

Visa : La Norvège ne fait pas partie de l’Union européenne. Mais il n’est pas nécessaire d’avoir de visa pour les séjours de moins de 90 jours quand on est ressortissant de l’UE. Un Visa est obligatoire pour certains pays.

Monnaie : Couronne norvégienne (NOK)

Mode de paiement : J’ai retiré à l’aéroport d’Oslo quelques couronnes norvégienne mais pour être honnête, nous n’en avons presque pas eu besoin. Nous avons pu réaliser l’ensemble de nos achats avec la carte bancaire sauf l’une des excursions que nous avons payé en cash.

Internet : Même si la Norvège n’est pas un pays de l’Union européenne, il y a malgré tout un accord pour disposer du roaming qui permet d’utiliser votre abonnement belge dans les mêmes conditions qu’en Belgique. Pratique.

Électricité : C’est la même chose qu’en Belgique.

Sécurité : Aucun problème à signaler.

L’hiver à Tromso : L’hiver est très froid avec des températures négatives. Je vous conseille donc de vous équiper en conséquence. Pour ma part, j’étais équipé comme pour le ski. Aux pieds, des chaussures d’après-ski avec plusieurs pairs de chaussettes. Pour le bas, un legging ainsi qu’un pantalon de ski. Je me suis séparée un soir de mon pantalon de ski au profit d’un jeans pour aller au restaurant à côté de l’hôtel et je l’ai presque regretté tellement il faisait froid. Au-dessus, le but est de superposé les couches. J’avais un t-shirt thermique ainsi qu’un pull, un polar et une veste de ski. Sans oublier, des gants, une écharpe et un bonnet.

Retrouvez mes autres articles sur la Norvège avec la découverte de Tromso, la chasse aux aurores boréales et mes bonnes adresses.

Laisser un commentaire