Malte en pratique

Comment y aller ?

En avion. Depuis Bruxelles, c’est environ 3h de vol. J’avais trouvé un vol aller-retour avec Air Malta, la compagne aérienne de Malte.

Quelle période ?

J’ai été en septembre. Idéale car il n’y avait plus trop de touristes et il faisait super beau. J’ai des amis qui ont été en avril ou en mai et c’était aussi une super bonne période. Sur l’île de Comino, ils se sont retrouvés tout seul. Par contre, il n’y avait pas encore les installations pour acheter quelque chose à boire ou à manger.

Visa : Malte fait partie de l’Union Européenne. La carte d’identité suffit pour les ressortissants européens.

Monnaie : C’est l’Euro

Mode de paiement : La carte est acceptée partout. Pour quelques visites, comme les grottes bleues, le paiement en cash est recommandé.

Internet : Comme c’est un pays européen, vous disposez du roaming qui permet d’utiliser votre abonnement belge dans les mêmes conditions qu’en Belgique. Pratique. 🙂

Électricité : C’est la même chose qu’en Belgique.

Sécurité : Aucun problème si vous faites attention, comme partout, à ne pas vous promener avec votre portefeuille qui sort de votre sac à main.

Conduite : Conduire une voiture à Malte est assez particulier. Déjà, ils roulent à gauche car il s’agit d’une ancienne colonie britannique. Ensuite, il y a très peu de traçage des voies sur le sol. Il n’y a également quasi pas d’autoroutes. Vous avez donc l’impression de changer tout le temps de direction. On me disait que les Maltais avaient une conduite sportive… Je pense que ce n’est pas vraiment le cas mais que cela vient de notre propre perception de la conduite à gauche.  Personnellement, il m’a manqué une longue autoroute de 50km pour arriver à m’habituer au véhicule, à la conduite à gauche, au volant à droite… J’ai donc jamais eu l’impression d’être à l’aise au volant.

Retrouvez mes autres articles sur Malte avec les immanquables de Malte, une journée à Gozo, les murailles de Malte et les conseils d’ami.

Laisser un commentaire