Itinéraire et curiosités de l’Île Nord en Nouvelle-Zélande

Au départ, j’avais prévu de partir un mois en Australie en janvier 2020. Et finalement, je me suis laissée tenter par une semaine en Nouvelle-Zélande entre deux périodes en Australie. J’ai une amie qui y partait un mois avant moi et qui m’a convaincue d’y faire un tour. Une fois à l’autre bout du monde, les 2h ou 3h de vols qui séparent l’Australie de la Nouvelle-Zelande ne sont plus grand-chose.

Auckland

J’ai commencé le séjour par quelques jours à Auckland. Il s’agit de la ville principale de Nouvelle-Zelande…mais ce n’est pas la capitale. Trop au Nord de l’ïle Nord, Auckland n’avait pas le profil idéal pour être la capitale des deux îles. C’est donc Wellington, au sud de l’ïle Nord, qui est la capitale du pays.

A Auckland, j’ai eu l’occasion de visiter le stade mythique des All Blacks, la célèbre équipe de rugby. Je ne suis pas une fan de ce sport mais j’avais déjà entendu parler de cette équipe. Et puis, j’aime bien visiter des stades lorsque je suis en vacances. J’ai également gravi le Mont Eden, un ancien volcan, qui donne une magnifique vue à 360° sur la ville d’Auckland. Pour retrouver toutes les infos sur Auckland, vous pouvez lire mon article dédié à cette ville.

Auckland – Hahei Cathedral Cove – Thames

Après avoir récupéré ma voiture de location à l’aéroport d’Auckland, j’ai mis le cap sur Hahei Cathedral Cove. 20 minutes après avoir quitté l’agitation d’Auckland, je suis tombée amoureuse des routes néo-zélandaises. Il n’y a pas d’autoroutes. Les routes sont toutes à deux bandes. Elles suivent le relief de la nature, il y a donc beaucoup de virages. Mais qu’est-ce qu’elles sont belles. Par contre, ne vous fiez pas au nombre de kilomètres pour calculer le temps de trajet. Comme il n’y a pas d’autoroute, vous mettez beaucoup plus de temps pour parcourir les trajets entre deux points.

L’activité de la journée a été la découverte de la célèbre plage de Cathedral Cove à Hahei. Pour y arriver, il faut prendre un sentier de randonnée et être en forme physiquement. Le chemin monte et descend. La randonnée dure environ 45 minutes. Pendant les mois d’été, le petit parking situé à côté du sentier de rando est fermé. Il est interdit d’y stationner. Par contre, à l’entrée du village, il y a un très grand parking et une navette relie le parking au début du sentier toutes les 15 minutes. C’est assez pratique.

Une autre option est d’utiliser un bateau-taxi. Celui-ci est disponible au départ de la plage de Hahei et ,en 10 minutes, il vous emmène à la plage de Cathedral Cove. Mais attention, les bateaux ne circulent que quand la météo le permet. Pour ma part, j’ai fait le chemin aller via la randonnée et le retour via le bateau-taxi. C’est un très bon compromis.

Après cette après-midi, j’ai repris la route, en chemin inverse, vers Thames pour y passer la nuit.

Thames – Waitomo – Rotorua

Au matin, j’ai fait un détour pour aller découvrir les grottes de Waitomo. Ce sont des grottes calcaires où il y a des milliers de vers luisants. C’est l’une des attractions de l’Île Nord. Les trois principales sont Glowworm, Ruakuri et Aranui. Pour ma part, j’avais réservé le circuit de Ruakuri Cave. C’était un tour d’1h45 facilement accessible à tout public. Et il était possible de prendre des photos. Ce qui n’est pas permis pour tous les tours.

En début d’après-midi, j’ai repris la route pour Rotorua où j’avais réservé une activité en fin de journée. La visite d’un village maori ainsi que la dégustation d’un repas maori. Même si j’ai vraiment bien aimé l’activité, je préfère vous prévenir tout de suite qu’il s’agit d’une activité très touristique et organisée comme un business. Cela manque donc un peu d’authenticité.

Malgré cela, j’ai apprécié apprendre des choses sur la culture maorie. En petit groupe, vous êtes mis à contribution pour participer à des jeux, apprendre le fameux haka ou encore apprendre quelques mots de vocabulaire. Ensuite, on vous explique comment le repas se prépare dans leur culture avant d’assister à un spectacle. L’activité se termine dans une grande salle par un buffet. Le repas était très bon. Vous êtes ensuite ramené en bus à votre logement.

Rotorua – Wai-O-Tapu – Taupo

Avant de quitter Rotorua, j’ai été voir les lacs vert et bleu. Il s’agit de deux lacs situés l’un à côté de l’autre. Un point de vue depuis le parking, vous permet d’avoir une vue sur les deux lacs en même temps. La différence entre les deux lacs est plus marquée à certains moment qu’à d’autres. Pour ma part, j’ai été tôt le matin et ce n’était pas trop ça.

Ensuite, ce fut la plus belle découverte de road-trip. Je parle du parc géothermique de Wai-O-Tapu. Je n’avais jamais visité un parc géothermique avant cela. Et ce fut juste magnifique. Tous les 50 mètres, il y avait un nouveau paysage époustouflant à découvrir. C’était très varié et très coloré. J’ai tellement aimé cette activité que j’ai décidé de lui en consacrer un article complet.

Après cela, sur la route pour Taupo, je me suis arrêté aux Huka Falls. C’est une cascade assez impressionnante à proximité de Taupo. Un parking facile d’accès est situé à quelques dizaines de mètres du point de vue le plus intéressant. C’est aussi le point de départ pour plusieurs randonnées.

Enfin, j’ai apprécié la vue sur le lac de Taupo. Il s’agit du plus grand lac de Nouvelle-Zélande.

Taupo- Tongariro – Wellington

C’était une longue journée qui m’attendait. Cap sur le parc national de Tongariro. Il était prévu de réaliser un vol en hélicoptère en matinée mais la compagnie a souhaité repousser le vol à la fin de l’après-midi à cause des conditions météorologiques. Je vous avoue qu’il faisait un ciel bleu magnifique mais apparemment c’était malgré tout dangereux de voler au matin. Mais comme j’avais ensuite près de 5h de route jusque Wellington, je n’ai pas pu le faire. Je n’étais pas équipée ni entrainée pour une longue randonnée. J’ai donc réalisé une petite rando dont le départ se faisait à côte centre pour les visiteurs.

J’ai ensuite pris la longue route pour Wellington où mon road-trip s’est achevé. Je partais ensuite pour la Tasmanie en Australie. Wellington est une petite ville. Je m’y suis promené mais je n’ai pas eu de coup de cœur pour cette ville. Si ce n’est pour son funiculaire. Je ne sais pas pourquoi mais dès qu’il y en a un dans une ville, j’ai besoin de l’emprunter. Au sommet, un petit musée lui est même dédié.

J’espère que la lecture de cet article vous a plu. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les laisser en commentaire.

Retrouvez mes autres articles sur la Nouvelle-Zélande avec mes découvertes d’Auckland, de la culture Maori, mon coup de coeur pour le parc géothermique de Wai-O-Tapu, mes bonnes adresses en Nouvelle-Zélande et à Auckland ainsi que la Nouvelle-Zélande en pratique.